S’absenter

Avant de laisser votre chiot seul, il est préférable de le fatiguer. Donnez lui des jouets pour l’occuper. Si c’est possible ne partez pas trop longtemps les premières fois, qu’il soit dans une cage ou dans une pièce, laissez la radio ou la télévision allumée.

Lorsqu’un chiot hurle ou aboi lors de ces séances de solitude, ne revenez pas car il apprendra très vite qu’au moindre cri vous accourez. Au contraire,  attendez derrière la porte le petit répit pour venir le féliciter.

Au fur et à mesure, il comprendra que vous reviendrez et vos absences pourront se prolonger.

Pareil pour la nuit, si vous revenez pour le gronder, et lui dire de se taire, cela ne fera qu’accentuer ses cris après votre départ. Pour lui, l’important est de vous voir, et quelque soit la raison de votre retour, vous êtes là et il a gagné.

S’il dort dans une cage, le fait de la mettre dans votre chambre, peut le rassurer. Par la suite, vous éloignerez petit à petit la cage pour arriver à l’endroit voulu.